RINVINDAF 2.0 : Les bâtisseurs

Les Bâtisseurs : Rinvindaf 2.0 ou comment construire les maisons pour loger la population africaine à très bas coûts

En Suisse naissent tous les jours de nouveaux lotissements immobiliers très beaux mais paradoxalement très abordables quand aux prix. Mais comment est-ce possible ? Pourquoi en Afrique on n’arrive pas à mener une sérieuse politique de construction des logements pour la bas peuple ? Le fait qu’on importe tous les matériaux de construction rend la situation très compliquée.

Pour construire toujours plus de maisons à des prix abordables, les suisses font le maximum pour importer très peu de l’extérieur pour leurs constructions, mais les fabriquer eux-mêmes. Mais ensuite, ils ont joué sur un autre tableau, celui financier. Il ont réussi à neutraliser le rôle prédateur de la banque et des instituts financiers qu’on a aujourd’hui en Afrique.

Chez nous, comme ailleurs, la banque prête l’argent pour construire votre lotissement et prête ensuite l’argent à ceux qui vont acheter cette maison, touchant de l’argent à l’aller et au retour. Ceci fait augmenter drastiquement les coûts de la maison. Et dans un contexte africain où les gens n’ont pas beaucoup d’argent ça pose problème. Quoi faire ?

La solution nous vient encore d’ici : En Suisse comme en Chine le sac de ciment ne doit pas parcourir 100 km. Voilà pourquoi on trouve ici un peu partout les carrières de production de ciment pour ne pas importer le ciment européen.

Comment est-ce possible ? Comment produire un sac de 25 kg de ciment à 2 € ?

Et l’intérieur des maisons ? Comment produire vos carreaux sans vous ruiner ?

Et l’acier ? Ça ne vous choque pas qu’avec tous ses gisements de fer l’Afrique continue d’importer les 100% de l’acier qui entre dans toutes ses constructions ?

Pour en finir avec cette dépendance qui est une insulte à notre intelligence, je vous ai enseigné durant la 1.0 comment maîtriser la production d’énergie électrique.Maintenant nous en aurons besoin et en grande quantité nos constructions à bas coût.

Mais ça ne suffira pas. Nous verrons ensemble ce qui nous manque et pourtant à notre portée.

Etc.

Tout cela cest du 2.0 : il faudra payer 5000€ pour y prendre part.

Jean-Paul Pougala

Chexbres le 10 août 2017

 

=== S’INSCRIRE ICI ===

RINVINDAF 2.0